Linz

Moins connue et moins touristique que Salzbourg, Linz est une cité danubienne fascinante par sa capacité d’entreprendre, de se métamorphoser, d’innover tout en sachant préserver et valoriser son patrimoine des siècles passés. Linz a trouvé un judicieux compromis qui lui permet de conjuguer harmonieusement des objectifs parfois contradictoires (développement industriel, protection du patrimoine et de l’environnement) et d’accueillir des touristes de plus en plus nombreux.
En 2009 elle a été choisie comme capitale européenne de la culture.

De nombreux lieux et monuments témoignent de la vitalité de la ville à travers l’histoire.

La guerre civile de 1934 et la sombre période du National-socialisme ont aussi laissé leur empreinte dans la ville tel le pont des Nibelungen. Adolf Hitler, né en Haute-Autriche envisagea de concrétiser dans cette cité ses rêves paranoïaques. Linz devint alors la cible privilégiée des mesures nazies de planification urbaine et économique mais heureusement, seul le pont des Nibelungen vit le jour.
En 1945, ce pont séparant la rive droite occupée par les forces américaines et la rive gauche du Danube, tenue par l’armée russe, faisait dire aux habitants, non dépourvus d’humour, que:
« c’est le pont le plus long du monde de l’après guerre. Il commence à Washington et finit en Sibérie ! »

Hauptplatz

La place principale « Hauptplatz », construite en 1230, aux dimensions impressionnantes a longtemps servi de champ de foire et de marché. C’est le cœur de la ville, qui est d’ailleurs inévitable vos pas finiront toujours pas vous y ramener.

Pestsäule

Au milieu de la place principale trône la haute et blanche colonne «  Pestsäule » traduit par « colonne de la peste » ou également appelé « Dreifaltigkeitssäule » (Dreifaltigkeit signifie Sainte Trinité) construite en 1723. Elle rappelle les miracles qui ont permis aux habitants d’échapper au feu, à la peste et aux envahisseurs ottomans.

Autour de la place, plusieurs maisons ont une histoire intéréssante avec le café de la maison Feichtinger avec son célèbre carillon « Glockenspiel », qui change de mélodie, la maison Kirchmayr, la maison Schmidtberger.
Au n° 34 logeait  le compositeur L. van Beethoven (1770-1827) lors de ses visites à son frère, pharmacien de son état. Le musicien y composa sa huitième symphonie.
Un peu plus loin dans une ruelle longeant l’Hôtel de ville (Rathausgasse), se trouve la maison qui abrita le célèbre astronome, mathématicien et théologien allemand Johannes Kepler (1571-1630).
Mozart y séjourne en 1783 et compose, à l’âge de 27 ans, une symphonie dite « de Linz » en ut majeur n°36, K 425.

Landstrasse

La Linzer Landstrasse est la rue la plus célèbre de Linz dans le quartier du centre-ville . Conçue en partie comme une zone piétonne , elle représente la rue commerçante la plus importante de la ville. Le tramway de Linz parcourt toute la longueur de la rue.

Herrenstrasse

Est un petit havre de pais au milieu du centre-ville, avec de jolies boutiques et des bars qui nous invite à la détente et aux rencontres.

Mariendom

La cathédrale de l’Immaculée-Conception appelée aussi Nouvelle cathédrale ou Mariendom est l’un des plus beaux monuments religieux de la ville.
Elle a été construite à l’initiative de l’évêque de Linz Franz Josef Rudiger en 1855 grâce à des souscriptions publiques. La construction de la cathédrale a duré plus de 70 ans et n’a été achevée qu’en 1924. Ce fut à son lancement le plus grand projet architecural d’Europe.

La cathédrale a conservé de nombreux éléments de décoration originaux comme les magnifiques vitraux, les fresques et les éléments de boiseries.

Altstadt

La vieille ville de Linz regorge de façades impressionnantes de bâtiments historiques et de lieux où se détendre. En se promenant dans les ruelles étroites et ombragées de cette partie de Linz, on y découvre des brasseries confortables, des boutiques uniques en leur genre, des églises décorées dans le style baroque et deux abbayes.

Les lieux pittoresques de la vieille ville accueillent en permanence des fêtes et des manifestations nocturnes de toutes sortes.

L’Église des Jésuites

L’ancienne cathédrale, a été construite entre 1669 et 1683. Elle s’appelait à l’origine l’église d’Ignace “Ignatiuskirche“ ou l’église des Jésuites “Jesuitenkirche“ car elle fut dédié à Saint Ignace de Loyola qui a fondé l’Ordre des Jésuites.

L’Ordre des Jésuites a été dissous en 1773 par le pape Clément XIII. Le diocèse de Linz a été fondé en 1783 par un décret de l’empereur Joseph II, sans l’approbation préalable de Rome. L’empereur a nommé l’évêque et a désigné l’ancienne église jésuite comme la cathédrale. Le diocèse a été officiellement établi en 1785.

Le premier évêque fut Ernest Johann Nepomuk, comte impérial von Herberstein, intronisé le 1er mai 1785 et décédé en 1788. En 1841, Rome a confirmé l’église comme la cathédrale du diocèse. L’évêque Franz-Josef Rudigier a posé la première pierre de la Nouvelle Cathédrale en 1862. En 1909, la fonction de cathédrale a été transférée de l’église Ignace au nouveau bâtiment. Les jésuites sont revenus en 1909. La nouvelle cathédrale a été consacrée le 29 avril 1924.

Château de Linz

Le château de Linz est situé sur une colline surplombant la vieille ville de Linz et le Danube. Il est construit sur le site de l’ancien fort romain de Lentia. Les premières mentions datent de 799. Le château à subit de nombreuse transformation depuis de XVIIe siècle.

Le château-fort devient un château en 1477 sous Frédéric III du Saint-Empire et lui servit de résidence. Son fils Maximien y viva également souvent. Pendant la domination bavaroise (1620-1628) le gouverneur Adam von Herberstorff renforce les fortifications en prévention de la révolte des paysans qui aura finalement bien lieu en 1626. Durant les guerres napoléoniennes, le château sert d’hôpital militaire. En 1811 il devient un pénitencier. Entre 1845 et 1911 c’est une caserne. Et en 1953 le château est rénové et agrandi pour recevoir le musée du château.

Musée du Château

Le nouveau musée du château de Linz ouvre partiellement ses portes en 1963 puis totalement en 1966. Il accueille des collections historiques et folkloriques. Des expositions spéciales sont également organisées régulièrement ainsi que des manifestations en plein air dans la cour de temps en temps.

Église de Pöstlingberg

La basilique des Sept Douleurs de Marie est une église paroissiale et de pèlerinage catholique qui est perchée au-dessus des toits de la ville.

Elle fut érigée en 1748 par la famille Starhemberg en l’honneur de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs. À 539 mètres d‘altitude, elle surplombe la ville au sommet de la colline Pöstlingberg.

Elle est populaire pour les mariages en raison de l’emplacement unique et sa vue imprenable.


Une réflexion sur “Linz

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s