Pliska

L’actuelle ville de Pliska est une petite bourgade de 1249 habitants. Non loin de là, à environ 3 km se trouve l’ancienne ville du même nom, qui est considérée depuis 1970 comme réserve archéologique nationale. On y découvre les vestiges des Grand et Petit Palais, les fortifications en pierre et la grande Basilique.

L’Ancienne Capitale Pliska

Pliska fut la capitale du Premier royaume bulgare fondée par Khan Asparuh entre 681 et 893. Après sa disparition, un village nommé Aboba a pris sa place pendant plusieurs siècles.

Les troupes byzantines ont mis à sac la ville en 811, mais Pliska parvient néanmoins à repousser l’ennemi. La ville prend ensuite son essor et fait rayonner l’alphabet cyrillique dans tout le pays. Mais en 893, Siméon Ier (dernier roi des Bulgares, ayant régné jusqu’en 1946, avec le titre de Tsar) transfère sa capitale à Preslav, et l’antique cité s’éteint doucement.

Les ruines s’étendent sur une superficie de 23 km ², entourées de douves et de remparts en terre de près de 12 mètres de haut. Certains bâtiments (remparts et église) ont été très bien conservés; pour les autres, les fondations donnent une idée de l’étendue du complexe.

La Grande Basilique

A une distance de 1.3 km de la porte orientale de la capitale médiévale se trouve la Grande Basilique, le plus grand temple chrétien en Europe de sud-est de la période du IX siècle. Elle fut achevée vers l’an 875.

La Grande Basilique de Pliska est un complexe architectural religieux et royal comprenant une basilique, un palais d’archevêché et un monastère.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s