Safari 4 Jours – Masai Mara

La réserve nationale du Masai Mara est une réserve nationale située à 250 km de Nairobi, au Sud-Ouest du Kenya.
C’est un haut plateau, de 1510 km², vallonné de savane qui oscille entre 1500 et 2180 m d’altitude. C’est le prolongement naturel du parc national du Serengeti situé en Tanzanie.
Elle tient son nom de la tribu qui vit sur ces terres, les Masaïs, et de la rivière qui la traverse, la Mara.

Nous prenons la route dés le début de matinée de Nairobi en direction de la réserve.

95 espèces de mammifères et 470 espèces d’oiseaux ont été recensés à Masaï Mara. Cette réserve forme l’un des écosystèmes naturels les plus spectaculaires d’Afrique et les plus appréciés par les photographes animaliers.

Les visiteurs sont assurés d’observer lions, buffles, éléphants parmi les Big 5. Le léopard et le rhinocéros noir sont plus difficiles à voir mais ça n’est pas impossible loin de là.

Les Lions

Le Léopard

Les Buffles

Les Éléphants

Le guépard est un autre félin convoité par les amoureux de la nature. Il n’en reste que très peu dans la réserve. Autant dire que les observations sont rares.
Cependant rien n’est impossible au Masaï Mara…

En période de migration, les plaines du Masaï Mara se remplissent d’herbivores.
Entre 500 000 et 2 millions de gnous selon les sources, et environ 300 000 zèbres.

Les Gnous

Les Zèbres

Mais aussi des gazelles de Grant, des gazelles de Thomson, des Impalas, des Topis, des Bubales, Des Cobes à Croissant, des Elands du Cap…

Les prédateurs ne sont jamais loin, à commencer par les lions, les hyènes et les chacals.

Les Hyènes

Parmi les incontournables à Masaï Mara il y a aussi la girafe.

Les Girafes

Les crocodiles et hippopotames s’observent à la rivière Mara.
De notre côté nous avons la chance de loger au Keekorok Lodge qui détient un « bar à hippopotames », construit au dessus d’un point d’eau qui rassemble de nombreux hippopotames et qui attire bien d’autres animaux tout au long de la journée.

Les Hippopotames

Les Babouins

Les oiseaux sont nombreux à Masaï Mara mais de par leur petite taille et l’étendue des plaines, ils sont moins visibles (hormis l’autruche), tout comme les reptiles.

Un petit clin d’œil pour un animal très particulier, le phacochère, que nous avons retrouvé très régulièrement, seul, en plein milieu de troupeau de diverses espèces.

Nous décidons de faire une halte dans un village Masaï pour en connaître un peu plus sur cette population.

Village Masaï

C’est le nouveau chef de tribus qui nous accueille pour nous présenter le village et quelques coutumes. Il nous explique que:

Les Masaïs parlent la langue Maa, connue sous le nom de Kimaasai, mais aussi le Shahili.
Ils constituent une population d’éleveurs et de guerriers semi-nomades d’Afrique de l’Est.

Les Masaï construisent de petites maisons, souvent temporaires en utilisant des branchages entrecroisés, recouverts de bouse de vache et de boue.
Ce mélange sèche rapidement au soleil pour devenir suffisamment dur et étanche.

Il existe différentes danses masaï; l’une des plus connues est une forme de compétition opposant les hommes, ceux-ci devant sauter le plus haut possible en conservant les pieds joints.

Ils étaient heureux de nous faire découvrir leurs façon d’allumer le feu.
Peut être pour mieux nous vendre leurs matériels en sortant du village…

Nous avons appris pas mal de chose sur leurs coutumes et leurs façon de vivre.
Cependant nous avons eu une véritable sensation de mise en scène.

Il est l’heure de quitter cette réserve avec des souvenirs plein les yeux sous un magnifique couché de soleil.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s