Nairobi

Nairobi est la capitale du Kenya, située au pied du mont Kilimandjaro. Elle est devenue le foyer incontesté de l’activité politique, culturelle et économique du Kenya. C’est également souvent le point de départ des safaris au Kenya.

Nairobi est une ville assez récente fondée en 1899 pour devenir un lieu d’approvisionnement pour le chemin de fer reliant Mombasa et l’Ouganda. C’était initialement une simple étendue désertique et marécageuse.

Elle fut totalement reconstruite au début des années 1900 après l’arrivée de la peste et un grand incendie. À partir de cette époque, la ville a continué de se développer, devenant la capitale du protectorat britannique d’Afrique de l’Est en 1907 et la capitale du Kenya, fraîchement indépendante, en 1963.

La ville souffre du passif d’une organisation spatiale fondée sur la ségrégation raciale entre Européens, Indiens installés en Afrique orientale et Africains.
En effet, elle a longtemps été interdite aux Africains, qui ont ensuite été logés dans des quartiers (bidonvilles) distincts de ceux des Blancs et des Indiens.
Cette ségrégation initiale marque encore durablement la morphologie de la ville.

L’Orphelinat des Éléphants

Cet orphelinat a été créé par David Sheldrick, l’un des plus fervents défenseurs et gardien du Parc de Tsavo, situé dans le sud du Kenya, réputé pour sa forte population d’éléphants. Témoin du braconnage des éléphants pour leurs défenses, il décide de créer l’orphelinat pour sauver les éléphanteaux, victimes collatérales du braconnage, incapables de survivre à l’état sauvage sans leur mère.

Les gardiens des éléphanteaux nous accueillent et nous expliquent un peu le fonctionnement de l’orphelinat. Peu de temps après les éléphanteaux montrent le bout de leurs nez pour prendre leurs biberons puis dans un second round arrivent les adolescents. Un moment particulièrement touchant en compagnie de ces tendres géants de la faune sauvage africaine.

Le Centre des Girafes

Le centre des girafes a vu le jour en 1979 quand le petit-fils kenyan d’un écossais, Jock Leslie-Melville et sa femme Betty créent un fond africain pour les espèces sauvages menacées.
Ils capturent un girafon pour débuter un programme d’élevage de girafes dans leur propriété.

C’est aujourd’hui encore autour de cette propriété que se trouve le centre des girafes.
Le but du programme était de réintroduire la présence des girafes dans certains parcs nationaux, et d’éduquer les jeunes et les curieux à la défense de cette espèce en danger.

Alors qu’en 1979, les girafes de Rothschild aux pattes blanches, signe distinctif de leur espèce, étaient en voie d’extinction et étaient au nombre de 130, on en compte aujourd’hui plus de 300 grâce à l’élevage. Ces derniers, nés ici ou sauvés dans la nature, seront relâchés à l’âge de 3 ans dans des parcs naturels.

Le Carnivore

Il s’agit du célèbre restaurant où l’on peut déguster à volonté, des viandes exotiques africaines servies sur des brochettes géantes…

Un petit drapeau est planté sur chaque table et les serveurs apportent de la viande à volonté, tant que ce drapeau reste debout. Les serveurs se promènent entre les tables avec leurs immenses brochettes et servent directement dans les assiettes.

Centre Commercial de Nairobi

Découverte du Village Market de Nairobi, qui détient une centaine de magasin, un supermarché et une food court plutôt sympa.
De très beaux extérieurs et des espaces communs aménagés.
Si vous avez quelques heures à perdre je vous conseille d’y faire un petit tour.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s